AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Carton zombifique et peut être corporafique(pv nicolaï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: Carton zombifique et peut être corporafique(pv nicolaï)   Lun 30 Juin - 0:38

John commenca a descendre l'échelle qui donnait sur les égouts fusil mitrailleur au poing(voir avatar)il était vêtu d'un pantalon et d'un tee-shirt noir surmontée d'une tenue de renforcement contenant coudière genouillère ,rangers et gillet pare-balles.Il descendit quand une odeur pestillancielle lui siffla au nez:

*Pffff ca shlingue franchement*

Il sauta a terre en prenant soin de rester sur le rebord en béton.il pointa son arme devant lui sur ses gardes.puis il entendit un"flop" qulechose était tombé tombait dans l'eau d'un mouvement vif il se retourna et vit un zombie féminin qui avancait vers lui d'un pas trainant...Il ne prit pas la peine d'utiliser sa mitraillette.Il la lacha vu qu'elle était accrochée a une bandouillère,Il prit son beretta a sa ceinture l'arma,le leva et tira une balle droit dans la tête.

-Désolé madame.

Il rengaina son beretta et repris sa mitraillete il continua a avancer et une demi heure plus tard vit plusieurs cadavre de zombie tous accompagné d'une balle dans la tête.Il y avait quelqu'un ici!Il arma sa mitraillette et regarda autour de lui.Peut être un pilleur...ou pire,un membre de la corporation...Manquerait plus que ca!
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR
La démence est un art -
Heathcliff Fletcher

avatar

MENSONGES : 357
DATE DE PANDAISON : 16/07/2007
LIEU DU CRIME : WC - cuvette déjà bouchée. On y enfourne la vilaine caboche, on appuie et on évite un coup de pied mal placé, ou une petite menotte baladeuse.
ARME FAVORITE : Dents.
CIBLE FAVORITE : Jeune demoiselle en détresse.

CHECK RABBIT
GENRE: Traqueur
GENERATION: NIVEAU B - en latence
DANGEROSITE EVALUEE A:
95/100  (95/100)
MessageSujet: Re: Carton zombifique et peut être corporafique(pv nicolaï)   Lun 30 Juin - 1:04

    La démarche mal assuré. Le pauvre jeune homme ne voulait pas salir tout de suite ses nouvelles baskets qu’il avait réussi à se dégoter au marché noir. Pourtant, il n’avait pas le choix. On lui avait donné pour ordre de traquer l’un des membres associé au groupe des pilleurs. Quel horreur tout de même de se laisser emmener dans pareille affaires. Il haïssait plus que tout cet homme qui l’emmenait dans les profondeurs chaotique et plus que dangereuses des égouts. Vraiment lamentable, horripilant… Cependant, il n’avait pas le choix… Il devait jouer au chienchien bien sage. Marchant d’un pas de plus en plus détendu. Il savait maintenant que rien ne pourrait sauver ses précieuses chaussures… Dans un soupir de désolation, il reprit sa marche forcée d’une allure plus rythmé et cadansé. Toutefois, quelque chose le poussa à se calmer. Un bruit, un coup de feu plus exactement. Les yeux en alerte et les mains déjà sur les armes. Il se tut, ne bougeant plus d’un poil. Attendant la suite des évènements. Bien heureusement… Ou est-ce l’inverse ? Il perdit légèrement l’équilibre et fit claquer à nouveau son pied dans le fond d’eau qu’abrité le lieu. Serrant les dents et levant de nouveau les yeux pour observer si quelque chose se mettait à bouger plus loin devant. Rien. Le néant complet. Soupirant se soulagement cette fois. Il se remit à avancer sans bruit, tel un fantôme insaisissable. Mais devant, juste face à lui. Un homme, cet homme. John Carter. Etait là, l’arme fermement agrippée entre ses mains. Levant les deux mains en signe de non agression. Le jeun Nicolaï se mit à faire un immense sourire, plus qu’hypocrite en la direction de ce dernier. Après tout, peut être que sa réputation de cinglé n’était pas parvenue aux oreilles de ce monsieur. Espérons…
    « Bonjour ! Oui, je sais ce n’est pas bien de suivre quelqu’un à son ainsi, mais je voulais écrire un article sur vous. Je travail pour le journal de NY »

    Bien, très bien même. Avec un peu de chance, il ne pourrait que croire à cet odieux mensonge. Vu la manière dont il était habillé, bien que chez lui ce soit ne habitude. Costard soigné et allure de dandy. Pourquoi ne pas faire confiance à ce dégénéré en puissance armé jusqu’aux dents et doté d’une puissance d’attaque phénoménale ?

_________________
      I'll forgive and forget.
      Before I'm paralysed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Carton zombifique et peut être corporafique(pv nicolaï)   Mar 1 Juil - 1:12

John ricane et lui diot avec ironie:

-Et un balle dans la tête vous rafrachirez peut être la mémoire sous-commandant karoff?vous croyez que je ne vous ai pas reconnu?L'homme le plus cinglé de la corporation!

Il ne baissa pas son arme et regard vite fait de tous les côté pour voir si personne de vivant ou pas était la.Puis il regarda nicolaï karoff dans les yeux puis tira une ball au dessus de son épaule:

-Tu pourras dire a tes chefs que John Carter a sauvé ta peau...

Derrière le sous commandant se tenait un zombie a la tête explosé...Le sourire de Carter s'éffaca alors et il demanda

-Bon qu'est- ce que tu fout la karoff?J'ai pas tout mon temps moi
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR
La démence est un art -
Heathcliff Fletcher

avatar

MENSONGES : 357
DATE DE PANDAISON : 16/07/2007
LIEU DU CRIME : WC - cuvette déjà bouchée. On y enfourne la vilaine caboche, on appuie et on évite un coup de pied mal placé, ou une petite menotte baladeuse.
ARME FAVORITE : Dents.
CIBLE FAVORITE : Jeune demoiselle en détresse.

CHECK RABBIT
GENRE: Traqueur
GENERATION: NIVEAU B - en latence
DANGEROSITE EVALUEE A:
95/100  (95/100)
MessageSujet: Re: Carton zombifique et peut être corporafique(pv nicolaï)   Mar 1 Juil - 9:40

    Son grand sourire radieux, s’effaça doucement lorsque le grand brun lui répondit. Une légère grimace, de frustration ? Vint se faufiler insidieusement sur le joli visage de Nicolaï. Comble de l’ironie. Voilà que sa réputation ne l’avait encore une fois pas sauvé, mais bien le contraire. Il se retrouvait face à un ennemi qu’il devait, soit suivre pour pouvoir faire un compte rendu bien mérité à la corporation soit… Et il fallait avouer qu’il se languissait depuis trop de temps de cette autre idée. Ne pas avoir le choix et le tuer. Dans un soupir plus théâtral que sincère. Il baissa les bras vers le sol, montrant toujours ses paumes à son interlocuteur. Qui, il est vrai, à cet instant, était légèrement mieux équipé que lui. Dommage… Serrant les dents pour éviter une joute verbale, ceci n’aurait vraisemblablement qu’aggraver son cas. Finalement, il sentit une pression, il pouvait la voir. Les doigts de Carter appuyé se la gâchette. Démangeaison soudaine ou juste envie de faire du mal à ce pauvre petit ange qu’il était ? Soudain, sans vraiment savoir quoi faire, une présence odieusement répugnante. Dans une complainte lancinante, mais étrangement faible, lui parvint aux oreilles. Un non-vivant. Nicolaï espérait alors que la belle soit bel et bien destinée au zombie, au lieu de sa tête. Se collant aussi rapidement qu’un chat face à un chien contre le mur. Le zombie se prit de plein fouet ce que nous pourrions appeler un coup de mitraille. Regardant en ne pouvant qu’ouvrir légèrement la bouche face au spectacle ; S’en était trop, il venait de ruiner ses chaussures, maintenant son costard et qui plus est, avait failli perdre l’épaule, si ses reflexes n’avaient pas été bons. Pour ainsi dire, si il lui était venu l’idée de partir de l’autre côté. Se remettant face aux nouveaux pilleurs, et s’époussetant sans vraiment de gènes visibles. Il se mit à ronchonner et par la même occasion s’adresser à John.
    « Mais merde ! Tu aurais pu m’éclater l’épaule ! Ce n’est pas possible ça. On voit que ton entraînement n’est plus ce qu’il était ! Non mais regarde mon costard ! Et mes chaussures ?! »

    Montrant de ses mains ses dernières d’un air dépité. Vraiment. Il l’était. Finalement, ne jugeant pas nécessaire de mettre la main à la patte. Ou serait-ce aux armes ? Il enfoui ses mains dans ses poches de pantalon et fit une petit moue en ne lâchant pas ses yeux de glace sur le déserteur. Dire qu’il était vieux en réalité ! Il n’en revenait pas que 10 ans les séparent…
    « Et bien, disons qu’après ton départ, nous avons voulu savoir ce que tu faisais. Et, dans ma grande bonté, j’ai décidé de m’occuper de l’affaire. Oh, essaye de me tuer si ça te chantes, mais je ne suis pas persuadé que tu y arrives. Et si ce malheureux miracle se produisait, en plus d’avoir tué le petit protégé de la directrice, tu aurais encore aux fesses des recrues, prêtes à te tuer sans une once de remords. »

    L’allure du dandy, parfait, malgré qu’il soit dans un égout. Il était tout ce qu’il peut y avoir de plus odieusement fière sur Terre… Sûre de lui, froid, efficace, et qui plus est, doué d’une parfaite éloquence… Ce jeune cinglé était... Tout ce qui justifierai l'acte de le frapper violement dans les murs.

_________________
      I'll forgive and forget.
      Before I'm paralysed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Carton zombifique et peut être corporafique(pv nicolaï)   Mar 1 Juil - 12:42

Lorsque Nicolaï s'adressa a lui.Il lui répondit d'une voix calme:

-Oh c'est dommage la prochaine fois tu t'habilleras autrement que comme si tu allais a ne conférence de presse.

Carter le regarda avec dégouts et se dit que c'était qu'un petit con capricieux aprés tout et qu'il n'avait que vingt deux ans.Dix ans les séparaient...Pourtant il ne se sentait pas vieux du tout...

-Les recrues dis-tu?Eh bien justement vois tu ce sont des recrues...moi en plus de l'entrènenement militaire que j'ai subi en amérique du sud puis celui que j'ai recu a la corporation je ne pense pas que tes petites recrues pouront faire grand chose contre moi...

Puis quelque chose le frappa soudain,en plus t'interroger karoff du regard il demanda:

-Pourquoi la corporation s'interresse a mon cas?je ne suis pas le seul deserteur ?et surtout pour l sous commandant des forces armées de la corporation a t-il accepté sa mission?
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR
La démence est un art -
Heathcliff Fletcher

avatar

MENSONGES : 357
DATE DE PANDAISON : 16/07/2007
LIEU DU CRIME : WC - cuvette déjà bouchée. On y enfourne la vilaine caboche, on appuie et on évite un coup de pied mal placé, ou une petite menotte baladeuse.
ARME FAVORITE : Dents.
CIBLE FAVORITE : Jeune demoiselle en détresse.

CHECK RABBIT
GENRE: Traqueur
GENERATION: NIVEAU B - en latence
DANGEROSITE EVALUEE A:
95/100  (95/100)
MessageSujet: Re: Carton zombifique et peut être corporafique(pv nicolaï)   Mar 1 Juil - 14:54

    Ne pouvant se contenir d’avantage. Il était excité, rien qu’a l’odeur du sang du cadavre derrière lui à présent. Les mains toujours dans les poches et finalement les yeux rivés sur le sol, il se mit à rire. Ricaner doucement, pour finalement se laisser submergeait par l’euphorie. Quoi de plus naturel dans pareilles circonstances ? Ses yeux pervenche finirent par retrouver le visage dur de John Carter. Et toujours se petit sourire en coin sur les lèvres, et un petit hoquet encore présent dû à son légers pétage de plombs passagers. Si nous pouvons nous exprimer ainsi. Il réussit à se calmer, à calmer la fureur qui le rongeait littéralement de l’intérieur. Pour se remettre à discutailler bien posément, sur cet air qu’il manie si bien. Entre une certaine ironie et un cynisme dans nom. Ses cheveux brun luisant dans la lumière étrange et malsaine du lieu.
    « Et bien et bien… Je vois que tu prends toujours la vie trop au sérieux. »

    Esquissant un regard malicieux. Il se mit à mordiller sa lèvre supérieure en réfléchissant à ce qu’il allait répondre. Il fallait du tact. Et surtout, il fallait savoir se taire, pour ne pas en dire de trop. Ni ne pas en dire assez. Jeu dangereux que voilà. Qui, pour le jeune Nicolaï, n’était qu’un divertissement comme tant d’autre. Réponse mielleuse et approximative. Il était tellement jouissif de profiter de l’incompréhension et l’ignorance des humains. Le tueur d’une vingtaine d’années n’était là que par pure distraction. Il n’avait plus de missions, toutes ayant été redistribué à ses larbins. Donc, il s’était octroyé une petite ballade en compagnie d’un déserteur plus âgé que lui, et de ce fait, peut être… plus intéressant que la moyenne. Mais d’un soupir encore une fois théâtrale. Il était déçu. Il s’ennuyait de pied ferme. En plus, une certaine rage l’agité, de s’être fait repérer si vite. Certes, ce n’était pas entièrement de sa faute vu l’environnement alentour. Mais tout de même ! C’était tellement décevant en une soirée comme celle-ci ! Peut être qu’en rentrant un petit shoot serait le bien venu… Pensant, pensant, réfléchissant et ne prêtant plus attention à son interlocuteur. C’est en se gratouillant le cuir chevelu, qu’il se rendit compte qu’il n’était pas ce que nous pourrions appeler seul. Ainsi, tout se remit en place, et la question posée n’avait toujours pas sa réponse. Oups.
    « Disons que… Je n’avais rien de bien amusant à faire cette semaine. Et n’étant pas un acharné du travail, j’ai préféré donner à mes confrères mon boulot. Tu vois ? Et… Ayant vu ton nom dans des paperasses, l’idée m’est venu de m’en occuper. »

    Il le dit d’un air si lointain et détaché, que cela pouvait en devenir vexant… Vraiment… Il balançait son corps d’avant en arrière. Les deux mains de nouveau bien au chaud dans ses poches de pantalon noir. Seuls ses chevilles et son buste produisant ainsi, ce désinvolte mouvement. Le synonyme propre à ce jeune homme aurait pu être inconstant, voir… Evaporé.

_________________
      I'll forgive and forget.
      Before I'm paralysed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Carton zombifique et peut être corporafique(pv nicolaï)   Mer 2 Juil - 10:21

HRPG erf j'ai pas d'inspi la

-Nicolaï franchement tu me soule....je sais même pas pourquoi je suis encore la je devrais me casser oui!

Décidémet ce type était complêtement taré!et plus c'était pas intéressant de discuter avec lui...ne savait que raler et faire chier donc...Mais un grognement retenti alors.Carter se retourna et quelque chose d'horrbile lui apparut:trois "chiens" mais ce n'était plus des chiens normaux.Ils avaient muté ... ils avait perdu leurs poils et leurs yeux était rouge,du sang dégoulinait de leurs machoire.L'un avait même un morceau de chair sanguinolant dans la machoire...Et voila une galère de plus...a contrecoeur il tendit un flingue a nicolaï et lui intima de courir a toute vitesse!!

-Avance vite!

Franchement Carter était l'hommme le moins chanceux qui existe...entre un membre de la corporation fou et une bande de clébards mutants il avait tout pour lui!
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR
La démence est un art -
Heathcliff Fletcher

avatar

MENSONGES : 357
DATE DE PANDAISON : 16/07/2007
LIEU DU CRIME : WC - cuvette déjà bouchée. On y enfourne la vilaine caboche, on appuie et on évite un coup de pied mal placé, ou une petite menotte baladeuse.
ARME FAVORITE : Dents.
CIBLE FAVORITE : Jeune demoiselle en détresse.

CHECK RABBIT
GENRE: Traqueur
GENERATION: NIVEAU B - en latence
DANGEROSITE EVALUEE A:
95/100  (95/100)
MessageSujet: Re: Carton zombifique et peut être corporafique(pv nicolaï)   Mer 2 Juil - 12:47

HJ: je m'oblige à faire sur Word minimum une demi page ^^. Si je n'y arrive pas. je laisse pour reprendre quand l'inspi revient =)

    Il était amusant de constater à quel point les gens avait un avis tellement commun et loin d’être rechercher, pour parler de ce que leurs infligeait ce petit merdeux de Nicolaï. Il était dangereux, de ce fait on évitait de l’affronter ouvertement. Il était cinglé, c’est pourquoi on évité de s’y frotter. Et finalement, de par son jeune âge et son visage de petit garçon, on avait, une fois en face, du mal à se rendre compte de tout ça. Et son arrogance suprême semblait énerver. Un large sourire vint illuminer les traits de ce dernier. En entendant cette petite phrase de la part de John. Certes, il était saoulant. Mais c’était tellement bon d’être ainsi. Non ? Affrontant sans aucunes gênes, le regard accusateur du vieux soldat rabougri. Il finit par hausser les épaules, et rester en plan. Ne sillant pas. Restant là, inerte, telle une statue.
    « Et bien… Ce n’est pas ma faute si tu m’as découvert. Je pouvais continuer à te poursuivre, sans que pour autant nous devions nous parler tu sais…"

    Sur ce ton de voix dont il était passé maître. Entre ironie certaine et réflexions cinglantes dites sur une pointe de « foutage de gueule sévère «. Le jeune homme était irascible au possible. Finalement, son ouïe se fit plus fine. Quelque chose avançait trop rapidement pour que ce ne soit ces gros lourds de zombies. Quelque chose d’agiles. Des chiens ? Oui… Des chiens furies, en manque constant de chairs et d’os. Ses grands yeux saphir se mettant à épier tous les recoins, il finit par comprendre d’où provenait le son.
    « Toi. Vraiment. Je te hais, tu choisis toujours les pires endroits… »

    Et… Sur ce point, il fallait avouer qu’il n’avait pas tord. Et que bien plus perspicaces que d’ordinaire, leurs joutes verbales semblait enfin prendre fin. Pour quelle raison ? Celle de sauver ses fesses. Il avait eu le reflexe d’attraper l’arme de ce dernier. Un reflexe dû à l’entrainement de la Corporation certainement. Cette mise en équipe rapide. Ordonnée. L’arme dans les mains, la voix de Carter lui explosa dans les tympans. Il se mit donc à sa suite, légèrement plus en arrière. Pouvant admirer tout l’attirailles qu’avait ce dernier, en espérant ne pas trop vite rencontrer ses bestioles mal léchées. Finalement, une d’entre elle finit par arrivait, à toute allure, à la vision de Nicolaï. Faisant une mine dégoûtée, il tira, net précis. La tire retentie dans les égouts, faisant office d’échos. L’animal tomba raide mort sur le sol. Deux autres arrivés à la charge. Ok. Il ne servait à rien de courir. Il s’arrêta net. Ne prenant pas la peine d’en faire part à ce bon vieux John Carter.
    Les chiens rageurs semblèrent en émoie lorsque leurs nourritures fraiche se fit plus prêtes. En moins de temps qu’il ne fallait pour le dire. Dans cet enchainement de gestes violents et rapides. Une balle fusa, explosant la cervelle pourrie de l’un. Puis l’autre se mit en action, sautant sur le jeune homme. Un petit crie se fit entendre. Un cri plus de surprise que de stupeur. Il ne s’attendait pas à aussi de puissance que cela pour une bête déjà sensé être morte. Son corps heurta violement le sol sal et humide. Le tachant cette fois prodigieusement. Mais l’heure n’était plus à ça. Non, elle était à bien pire. Evitant de se faire mordre par cette mâchoire qui pourrait devenir l’objet de sa mort. Il lui explosa de plusieurs coups de coude ou de poings ce qui lui servait de tête. De corps. Mais rien à faire. L’animal voulait son repas.
    « CARTER ! »

    Hurla-t-il en espérant que ce dernier ne décide pas de le laisser crever. Il en avait toutes les raisons possibles ; Mais… laisserait-t’il un petit jeune comme lui se faire tuer avec tant de souffrances ?! Essayant vainement de retrouver son arme. Cette dernière devait être à un mètre de lui. Plonger sa main dans son costard revenait à donner sa main a ce monstre… Cette fois, il n’avait pas mesuré la dangerosité de l’affaire.

_________________
      I'll forgive and forget.
      Before I'm paralysed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Carton zombifique et peut être corporafique(pv nicolaï)   Dim 6 Juil - 3:52

Deux balles vinrent se loger dans la caboche de clebs qui explosa sous le choc salissant encore plus les fringues de nicolaï.Carter récupéra son beretta et aida Karoff a ce relever.Le pauvre ,comment allait-il annoncer a ses patrons qu'un pilleru lui avait sauvé deux fois la vie?Il sorti un mouchoir et le tendit ironiquement au sous commandant:

-Tiens nettoie toi un peu karoff

Il se passa une main sur le visage et bailla un peu:cela faisait deux jours qu'il n'avait pas dormi..a force de traqué des zombies et d'échapper aux force de la corporation.0..pfff quelle galère!

-Tu as cru que j'allais te laisser hein?dire que c'est la seconde fois que je te sauve la vie!tu devrais me laisser tranquille pour la peine non c'est pas négociable?

Ca valait le coup de demander!aprés tout qui ne tente rien n'a rien!John contempla les cadavre de chiens mutant zombie^^putain de russes!y'avait fallut qu'ils viennent mettre le foutoir dans notre monde!
Revenir en haut Aller en bas
ADMINISTRATEUR
La démence est un art -
Heathcliff Fletcher

avatar

MENSONGES : 357
DATE DE PANDAISON : 16/07/2007
LIEU DU CRIME : WC - cuvette déjà bouchée. On y enfourne la vilaine caboche, on appuie et on évite un coup de pied mal placé, ou une petite menotte baladeuse.
ARME FAVORITE : Dents.
CIBLE FAVORITE : Jeune demoiselle en détresse.

CHECK RABBIT
GENRE: Traqueur
GENERATION: NIVEAU B - en latence
DANGEROSITE EVALUEE A:
95/100  (95/100)
MessageSujet: Re: Carton zombifique et peut être corporafique(pv nicolaï)   Jeu 10 Juil - 1:08

    Le visage encore hagard. Il n’en revenait pas, ou plus. Se touchant le visage de ses deux mains osseuses et veineuses. Il avait envie de crier pour vérifier que tout ceci n’était pas un rêve. Que bien tous le monde pourrait écouter ce hurlement. Zombies comme humains. Que rien n’était faux. Que sa vie était bien à lui, encore dans son petit corps enfantin. Finalement, il ne fallut pas bien longtemps pour constater, que, toujours sur le sol, le cadavre du chien zombifié sur le torse, oui. Il était bien vivant et certainement bien crade. Tirant une grimace en pouvant constater que derrière cette mort subite, se trouvait une tête qu’il ne commençait à connaître que trop bien. Il fit un petit sourire de reconnaissance forcée. Et poussa rageusement le chien lourd et honteusement puant sur son côté. Ne répondant d’abord rien et vérifiant que tout était encore en place. Il ne pu s’empêcher de soulever sa chemise pour vérifier que rien n’avait été attaqué. Comble du soulagement. Tout était là, os et chair. Rien n’était visiblement arraché ou égratigné. Ce petit tueur né devait être ce que nous appellerions plus communément un « putain de chanceux ». Soufflant de dépit et l’air rassuré à la fois. Certes, un pilleur l’avait sauvé, mais il ne s’attendait tout de même pas à des remerciements ?! Si ? Un mouchoir le fut tendu, mais Nicolaï le rejeta de la main. Dans le style, tu m’touche, j’te bouffe. Il était encore trop haineux et énervé, voir sous adrénaline pour pactiser avec ce militaire endurcie et équipé d’armes qu’il n’oserait jamais porter en public. Pas assez classe ? Oui… certainement. Mais… En y pensant bien, sans ses armes de combats durs, cette chère petite tête brune et ses tendres petits yeux bleus seraient encore de ce monde ? Mâchouillant sa lèvre inférieure en réfléchissant à ce qu’il pourrait répondre.
    « Tu ne m’as pas sauvé la vie. Tu as juste payé ton ticket de sortie. »

    Le regard froid et hautain. Il le fixait. De haut en bas. Ne pouvant rien rajouter de plus. Ceci étant au delà de ses forces. Remettant ses mains dans ses poches, comme il avait l’habitude de faire lorsque qu’il ressentait un profond agacement. Sa chemise pendante devant et son costard affichant une craqûre sur le bras et différente tache sur l’ensemble. Il était assez intéressant de remarquer qu’en si peu de temps, l’on peut anéantir un parfait dandy arrogant en une sorte de clochard teigneux. Bien entendu… Qu’en apparence. Bien que teigneux soit fort probable en cet instant.

_________________
      I'll forgive and forget.
      Before I'm paralysed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Carton zombifique et peut être corporafique(pv nicolaï)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Carton zombifique et peut être corporafique(pv nicolaï)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEELING :: SAY A JOKE. :: 
d e a t h . p l a c e
-