AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 = VIRGINIA CISSY LINDBERG =

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADMINISTRATEUR
Gretel Pinderschloss

avatar

MENSONGES : 203
DATE DE PANDAISON : 08/06/2008

CHECK RABBIT
GENRE: Humain imperméable
GENERATION: NIVEAU B - nuisible
DANGEROSITE EVALUEE A:
95/100  (95/100)
MessageSujet: = VIRGINIA CISSY LINDBERG =   Dim 8 Juin - 21:03

[_.FEUILLE PERSONNAGE._]


    Nom : Lindberg
    Prénom : Virginia Cissy

    Surnom : Lys. C'est d'ailleurs ainsi que l'appellent la majorité des membres de la corporation.
    Age : 35 ans
    Groupe : La Corporation

    Apparence physique :

    Petite jeune femme, Virginia ne fait qu’un petit mètre 65. Fragile et mince, la jeune fille dégage un certaine vulnérabilité, et beaucoup ont tendance à la sous estimer. Il n’est pas rare de la voir la tête relevée, narguant son beau monde de toute sa superbe.
    Son visage est un froid rayon de lune : deux clous dorés sont une vrille insistante, et rien de vient détrôner l’expression de cruel cynisme du visage de poupée. Avec ce teint marmoréen, on s’attend bien sûr à la crinière blonde pour compléter le portrait, cependant, Virginia change de couleur de cheveux au gré de ses innombrables caprices.

    Au niveau du style vestimentaire, elle porte souvent de ces objets rares et coûteux, ces breloques si communes dans ce qu’était le monde avant la guerre. En dépit de ses 35 ans, il lui arrive d’oublier les convenances, et de s’habiller comme une gamine, converses, jeans et chemisier au rendez vous. Quant au maquillage, il s’agit d’un mot étranger pour elle, et elle se contente de son charme naturel.
    Quoi qu’elle y fasse, elle dégage pourtant une aura étrange, qui trouble la plupart des « innocents » qu’elle rencontre. Si elle fascine, elle n’arrive pas toujours à dissimuler le bloc de glace qui fait office de cœur.

    Description morale : Une âme de rapace dans un corps de poupée, voilà ce qu’est Virginia Cissy Lindberg. Capricieuse et obstinée, la jeune femme aime avoir ce qu’elle veut, et cherche à tout pris à se hisser la où aucune femme n’a accès, dans cette société actuelle. Ce qu’elle voit, ce qu’elle touche, elle le veut.



    Histoire du perso :


    Vi’ est née à Atlanta, par une froide soirée de l’hiver 1980.



      Son père, riche négociant allemand expatrié du pays de ses racines avait rencontré sa mère, Domino Gordtchef, l’une de russe évanescente et extravertie au visage séraphin. Elle avait 25 ans, et lui, il en avait 39. Pour eux, l’âge ne comptait pas… Dès le premier soir, le pacte était passé ; non, ils ne s’aimaient pas, non, ils n’avaient pas le moindre sentiment l’un pour l’autre, mais ce fut comme une association, un bon compromis. Une union qui avait été finalement scellée sous des nuées de pétales immaculés, et le vent bruissait entre les fleurs de cerisier.

      Ils avaient un rêve, c’était d’avoir le monde à leurs pieds, mais qu’étaient t’ils en fin de compte ? Que représentait cette entreprise de recherche, transmise de génération en génération ? Que signifiait cette fortune soudaine de Domino Lindberg ?


    Peut être est justement cette opulence qui a fait de Virginia la créature qu’elle est, égoïste, froide et manipulatrice. Mais au fond, c’était aussi cela qui lui avait permis de survivre…

    1990. Domino Lindberg poussait son mari à retourner en URSS, son pays natal, ce pays où ils s’étaient rencontrés.

    .................................................


    1993. Une mystérieuse disparition avait fait la une des journaux d’alors. Sur une couverture barbouillée de caractères chancelants, une photo exhibait le portrait de Virginia, telle une bête de pâturage, exposant son malheur. Elle aussi avait fini par être une victime de la guerre. Les larmes de l’héritière Lindberg… Un titre d’article.
    Le groupe tout entier lui revenait, à cette enfant de 13 ans, froidement vêtue de noir le jour de l’enterrement. Personne n’avait sût dire si les traces transparentes sur ses joues étaient dues aux sanglots ou à la pluie, pourtant, l’éclat dur qui brillait au fond de ces prunelles glacées ne trompait pas.
    C’était alors devenue un sujet d’actualité, l’une de ces pauvres créature ballotée par les ragots les plus infâmes, la forçant à sortir de ses gonds. Reprendrait t’elle vraiment le contrôle de Lindberg corporation, où livrerait t’elle à ses charognes d’associés la firme imposante qui dominait le commerce pharmaceutique européen ?
    Et bien la réponse fut nette : cette entreprise était sienne, et le serait jusqu’à ce que ses parents refassent surface.


    .................................................


    2000. Le deuxième millénaire, à New York Une épopée, pas vrai ? Ce bon vieux monde et ses 2000 ans, et elle, Virginia, grandissant, embellissant, plus carnassière que jamais, atteignait ses 20 ans. Ce fut aussi cette année là que l’on retrouva ‘votre père’, et ‘votre mère’, d’après les mots de l’agent contrit qui vint lui annoncer la nouvelle. On était alors le 21 décembre. Quel heureux noël, seule au coin des braises mortes, dans l’immense manoir. Seule, parmi les antiquités préservées des ravages du temps.
    Ainsi, la vieille de son anniversaire, Virginia Cissy Lindberg avait enfilé une sombre pelisse, la peau d’une de ces pauvres espèces en voie de disparition, revêtant un air solennellement arrogant, tout cela, pour identifier ses parents.

    Un rapport avait été érigé, expliquant moult faits à propos de cette illustre famille. Lionel John Lindberg, née à Berlin. Des photos, impudiquement clouées sur les planches de bois, exposaient les chairs tuméfiées et rougies, des plaies bavant un sang presque noir, tandis qu’un visage hideusement déformé et émacié fixait étrangement l’objectif. Deux yeux, exorbités, comme horrifiés, paraissaient remplis de bille et d’animosité. Le corps de Domino Lindberg ? Elle n’avait pas cherché à le voir, refusant de contempler ces immondices de corps humains en décomposition et en décrépitude. Elle avait hurlé, dans cette sinistre pièce aux murs si immaculés.
    L’affaire avait été clôturée sur le jugement d’un assassin potentiel. Pourquoi si vite ? Parce que Virginia l’avait voulu. Le premier suspect serait le bon avait t’elle décrétée, et très vite, les agents avaient compris ce que voulait cette femme impitoyable. Au fond, elle ne voulait pas assouvir sa vengeance, elle ne voulait rien d’autre que la fermeture du dossier. Personne ne saurait jamais, condamné à vivre aveuglé par ses mensonges mielleux.

    .................................................


    2005. Le dossier Lindberg s’élargit… Virginia, suspectée d’appartenir à une sorte de mafia, et comme bonne mafieuse qui se respecte, après une rixe, elle avait empoisonnée son employeur, pour… quoi en fin de compte ? Un compte en banque dont elle ne savait plus que faire ?
    Mais on ne se hisse pas impunément au rang de ceux que nous ne sommes pas. A 25 ans, Virginia fait sa première rencontre avec une prison, l’un de ces lieux où l’on n’est jamais incommodé du soleil. Pourtant, le jour de son jugement, Virginia n’était plus en prison.
    Evasion ? Peut être certains étaient t’ils suffisamment naïf pour penser que la jeune femme resterait tapie dans la prison moite ; non, Virginia s’était … exilée en Russie.

    « Lindberg corporation survivra par monts et vaux. »

    C’était un peu… comme une promesse, qu’elle tiendrait, quoi qu’il advienne, et la belle savait pertinemment qu’elle reviendrait sous peu dans cette nation. Le coude nonchalamment appuyé sur le hublot transparent de l’avion dans lequel elle voyageait en première classe, ses yeux de fauve avaient un instant été captivé par les multitudes de voitures noires qui s’accumulaient sur la piste de décollage. Une fois de plus, les autorités arrivaient trop tard. Que cette histoire était cynique, n’ayant rien de ces films où tout finit toujours bien.

    .................................................


    2009. Une guerre, qui éclate. Des bombes, des famines, des morts, des cris et des larmes, rien que de sinistres paysages sanglants. Jusqu’à ce soir. Un émissaire, envoyé par l’éminent gouvernement de Russie réquierait l’aide de l’entreprise familiale, pour développer une nouvelle technologie destructrice, et Lindberg Corp’ a accepté.
    Reconversion tardive, mais qui connut un profond succès. Maintenant partenaire des militaires, Virginia décida de son avenir.

    .................................................


    2015. Lindberg corporation ? Un nom que tout le monde connaît… Personne ne peut passer dans une ville sans voir le nom de la compagnie affiché en lettres capitales, ornant quelque panneau publicitaire. D’ailleurs, le dossier Lindberg n’existe plus depuis bien des années. Détruit, brûlé, peu importait le moyen, du moment que Virginia devenait de nouveau la colombe blanche qui était encore atterrée par la mort de ses parents… Un service rendu en échange de sa loyauté.

    Ne l’avait t’elle pas dit ? Lindberg n’en est pas à son heure de mort…


    Autre (s) :
    Famille : /
    Avatar : Hayden Panettière
    Loisir(s) / métier : Tir, lecture, sciences

    Une des dirigeante de la Corporation.



    [_.ME._]



    Surnom : Evan
    Age : 14 ans
    Pays : France

    Comment avez vous connu le forum ? Par l’admin è.é






Dernière édition par Eremes M. Caughfield le Mar 23 Juin - 13:09, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
La démence est un art -
Heathcliff Fletcher

avatar

MENSONGES : 357
DATE DE PANDAISON : 16/07/2007
LIEU DU CRIME : WC - cuvette déjà bouchée. On y enfourne la vilaine caboche, on appuie et on évite un coup de pied mal placé, ou une petite menotte baladeuse.
ARME FAVORITE : Dents.
CIBLE FAVORITE : Jeune demoiselle en détresse.

CHECK RABBIT
GENRE: Traqueur
GENERATION: NIVEAU B - en latence
DANGEROSITE EVALUEE A:
95/100  (95/100)
MessageSujet: Re: = VIRGINIA CISSY LINDBERG =   Dim 8 Juin - 23:36

hihi! bonne continuation! =)
faut que je m'y mette aussi d'ailleurs... :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
Gretel Pinderschloss

avatar

MENSONGES : 203
DATE DE PANDAISON : 08/06/2008

CHECK RABBIT
GENRE: Humain imperméable
GENERATION: NIVEAU B - nuisible
DANGEROSITE EVALUEE A:
95/100  (95/100)
MessageSujet: Re: = VIRGINIA CISSY LINDBERG =   Lun 9 Juin - 20:55

Bon, déjà j'ai fini l'histoire =3 j'ai changé deux trois trucs par rapport à ce qui était prévu (mais niah ah ah) XD

Au fait, je pense que ça dérange pas si je m'auto couronne dirigeant de la corporation ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
La démence est un art -
Heathcliff Fletcher

avatar

MENSONGES : 357
DATE DE PANDAISON : 16/07/2007
LIEU DU CRIME : WC - cuvette déjà bouchée. On y enfourne la vilaine caboche, on appuie et on évite un coup de pied mal placé, ou une petite menotte baladeuse.
ARME FAVORITE : Dents.
CIBLE FAVORITE : Jeune demoiselle en détresse.

CHECK RABBIT
GENRE: Traqueur
GENERATION: NIVEAU B - en latence
DANGEROSITE EVALUEE A:
95/100  (95/100)
MessageSujet: Re: = VIRGINIA CISSY LINDBERG =   Lun 9 Juin - 21:08

oh que non! ça va donner encore plus de piquant!!
Tu vois pas Oo une femme qui dirige!!! alors qu'elles sont plus bas que terre normalement!! =)

_________________
      I'll forgive and forget.
      Before I'm paralysed.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMINISTRATEUR
Gretel Pinderschloss

avatar

MENSONGES : 203
DATE DE PANDAISON : 08/06/2008

CHECK RABBIT
GENRE: Humain imperméable
GENERATION: NIVEAU B - nuisible
DANGEROSITE EVALUEE A:
95/100  (95/100)
MessageSujet: Re: = VIRGINIA CISSY LINDBERG =   Lun 9 Juin - 21:32

XD "plus bas que la terre"
c'est chouette ça, par 10km de profondeur ^^'
Bon, j'achève ma fichounette !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: = VIRGINIA CISSY LINDBERG =   

Revenir en haut Aller en bas
 

= VIRGINIA CISSY LINDBERG =

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEELING :: SAY A JOKE. :: 
d e a t h . p l a c e
-