AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LECON 1 : La DS et ses miliciens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NARRATEUR
L'omniprésence et le néant.
Memory. Trip rabbit

avatar

MENSONGES : 56
DATE DE PANDAISON : 18/05/2008
MessageSujet: LECON 1 : La DS et ses miliciens.   Sam 19 Déc - 22:55

La DS et ses miliciens.

    Le double visage de la Dei Scola.
    Le Dei Scola est en réalité une organisation qui finance des expériences dites secrètes. Implantée dans la citée, son siège n'est ignoré de personne. Ses membres vont en viennent entre le siège et le Filigan College. Ainsi, toujours ils gardent un oeil sur les agissements des érudits et se tiennent aux premières loges pour chaque découverte susceptible d'être remise en cause car qualifiée d'hérétique. Hormis le fait qu'elle soit l'autorité en vigueur, on ignore véritablement ce qu’elle fait, ce qu’elle est. Le nombre de ses membres éminents est au chiffre de 5. Encore que, ce sont là les plus connus. On ignore si il y en a d’avantage. Très discrets, ses membres de terrain se fondent dans la masse tels de joyeux fantômes et opèrent en toute discrétion. Couvre feu, police spécialisée. C'est une sorte de despotisme qui peu à peu se met en place, et ce, sous le regard bienveillant et le sourire enjôleur du gouvernement.


Ce que vous ne savait pas :
AU DEPARD

La section anglaise de la Dei Scola est le siège de la Dei Scola. Ils y forment des "penseurs" ou plus simplement des scientifiques et des politiciens. On leur inculque une manière de penser, d'agir et on les conditionne dès leur enfance à n'obéir qu'à la mère supérieure. Ils sont de parfaits petits soldats masquer sous une apparence plus ou moins orthodoxe.
La section russe de la Dei Scola forme des agents de terrains, des meneurs au combat.

La Dei Scola élève des enfants kidnappés ou orphelins, ayant des prédispositions à leurs méthodes d’apprentissages. La moyenne d'âge pour l'intégration à l'école est de un an. Autant dire que la Dei Scola est leur famille, si on peut appeler cela ainsi. Venant surtout d’Europe de L’Est, on leur apprend à obéir aux ordres, à ne jamais faillir, à savoir manipuler tous types d’armes et de formes de combats. Plus tard, vers l’âge de 12-13 ans quand leur daemon se stabilise en une forme définitive, on commence à les soumettre à tout un ensemble d’opérations, de tests, dirigés d’une main de maître par les deux directeurs et les scientifiques chargés du projet. Beaucoup ne survivent pas, la violence utilisée subtilement alliée à la douleur du corps, étant souvent mal supportées. Ils sont des cobayes que l'on observe et que l'on voit évoluer. Les soldats apparaissent. Ils n’ont plus conscience de la douleur, ils se régénèrent deux fois plus vite. Sont pourvus d’un accroissement des capacités physique (rapidité, souplesse, force…). En soit, les soldats parfaits à un détail près. Ils ne dépassent jamais les 22 ans. A cet âge, sans savoir pourquoi, une degenerescence dans leurs gènes modifiés apparaît. Une déficience de leur système imunitaire surgit et les amène vers la mort. De plus, le lien qui les unis à leur daemon peut poser problème dans la mesure où torturer le daemon les fait retrouver les sensations de la douleur, celle ci même qu'ils ne connaissent plus. Shootés aux pillules et injections, les traqueurs sont par bien des côtés de vrais légumes. On ignore quand la Dei Scola débuta son entreprise, ni même vu le jour. Mais beaucoup pensent qu'elle serait à l'origine même de la grande guerre du Nord. Les Eminences l'auraient déclaré afin de pouvoir gagner la confiance du peuple en sortant vainqueurs et de ce fait, assoir son autorité, éjectant l'ancien gouvernement au passage.

ANNEES 2160
La Dei Scola a mis ses services à dispositions de tous, puissent t'ils la rémunérer. Pouvoir absolu, reconnu et redouté. La Dei Scola n'a plus de limites. A son bord, les agents les plus prometteurs et les plus rapides d’exécutions, que l'on nomme les miliciens. Tous faux pas de leur part conduiraient à leur mort, alors… Disons qu’ils sont bons. Très bons. L'appellation Milicien mélange traqueurs et scientifiques à la botte de la Dei Scola.

- Les traqueurs sont déshumaniser. Pourquoi ? Dans le but de les rendre plus efficaces et sans états d'âmes. Véritables machines, ils traquent et ramènent ce qu'on leur demande sans plus se poser de questions. Ils sont des agents dit secrets, car personne en dehors de la Dei Scola et des membres éminents du Filigan College ne doivent avoir connaissance non pas de leur existence, mais plutôt de leurs capacités. La raison étant qu'ils sont de véritables monstres, en opposition parfaite avec ce que prône ouvertement la Dei Scola.

- Les traqueurs sont des individus choisis. Specimens d'experimentations et d'observations. Déshumanisés dès leur entrée au sein de l'organisme, ils sont pour la plupart totalement associales souvent à la limite de la bestialité. Ils ont subis lavages de cerveaux et injections de toutes sortes. Absolument illégale, la Dei Scola ne se soucit pas des lois. En total désaccord avec les idéaux qu'elle clame haut et fort. Elle crée des abominations. Chaque enfant coutant extrêmement cher, et les pertes étant encore élevées, il n'en reste au final qu'une petite vingtaine, actifs. Chacun d'entre eux a un numéro en chiffre romain gravé sur le haut de la poitrine gauche. Numéro d'identifiant, donné à la chaine.

A ce jour, le dernier traqueur ayant atteint sa maturité est le numéro XVIII. Les traqueurs logent depuis l'arrivée au pouvoir de la Dei Scola, au Filigan College.

- Les miliciens, au même titre que tous les membres importants du gouvernement, sont " Alléhogués ". En soit, après avoir subit trois injections d'un produit tenu secret défense et plongé à forte dose dans la Poussière (élément auquel, on le rappel, il est formellement interdit de porter un quelconque intérêt). Ainsi, ils sont imperméables aux esprits. Protections dont la populace n'a bien évidemment pas accès, ni même connaissance.
Et bien oui, les histoires que l'on racontent ne sont pas toujours fausses et les esprits enchainés à la Poussière sont bien présents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

LECON 1 : La DS et ses miliciens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEELING :: ANYWAY, YOU'RE DEAD. :: 
it's my freaky story
-