AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 1. Les Civils 2/2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NARRATEUR
L'omniprésence et le néant.
Memory. Trip rabbit

avatar

MENSONGES : 56
DATE DE PANDAISON : 18/05/2008
MessageSujet: 1. Les Civils 2/2   Dim 14 Déc - 18:22

LES CiViLS

Shannyn Sossamon - Jude V. Webber [LIBRE]
Chase Crawford - William Keller [LIBRE]
______________________________________________



Jude Von Webber
[Shannyn Sossamon]

Spoiler:
 
    Judy est une jeune femme de 22 ans, au caractère bien trempé. Délurée, narcissique, égocentrique et arrogante au plus haut point. Elle fait partie de la jeunesse dorée d’Oxford et bien évidemment en a intégrée l’université. Logeant dans l’un des grands manoirs bordant le bâtiment, elle demeure connue pour ses nombreuses frasques et son penchant pour les interdits. Ses parents sont divorcés, l’un vivant dans le sud de la France avec son mannequin d’amant, et sa mère en déplacement la plupart de l’année, suite à son projet d’une ligne de vêtement. Vu comme une petite sagouin auprès de ses congénères, elle n’en reste pas moins l’une des demoiselles les plus prisées de part son héritage, son nom, et bien entendu son jolie minois qui ne laisse jamais personne indiffèrent. Accumulant les conquêtes, et surtout s’avérant incontrôlable. Elle demeure inaccessible et instable. La jolie brune est impulsive, adepte des produits illicites, et surtout violente et dangereuse. Tant pour sa vie que celle d’autrui. Comme perdue dans un tourbillon de faux semblants et de paillettes, la demoiselle se perd, et n’arrive à se raccrocher à rien. Depuis son plus jeune âge, elle voit. Voit des choses qu’elle ne serait pas sensés voir. Elle a d’abord cru qu’elle été folle, puis a fini par se taire, et trouver le remède à ses visions cauchemardesques vers l’âge de ses 14 ans. La drogue. Planant et perdant toutes notions de réalités, c’est un refuge qu’elle s’est crée. Ayant fait plusieurs cures de désintox, cela n’a fait qu’aggraver remarquablement sa situation… Mais son statut social la pousse à garder une certaine prestance, et de ce fait, une allure remarquable… On ne se douterait pas une seconde que la belle est en pareil effroi psychologiquement. Renfermée à ce point sur elle-même. Esprit chaotique et destructeur. Personne ne sait ce qu’elle voit, personne ne sait véritablement se qu’elle ressent. C’est une nouvelle année qui s’annonce, et la reprise a été plutôt bonne. Comme d'habitude, elle est l'un des centres d'attention. William Keller, ami d’enfance et proche « confident » de part le même statut social, ne désespère pas de lui faire du charme. Mais hélas, la belle n’y répond que par courtoisie. Ou bien ? Il est vrai qu’il fait tomber les fille comme des mouches…

    Lorsqu’un blondinet fait son apparition, Tristan Constantine. Sombre, distant, et d’apparence instable. On raconte qu’il reviendrait de prison suite à des agressions et vols, qu’il vit avec son frère, un tueur ou autre chose dans le genre, et que pour couronner le tout, il ne faudrait l’approcher pour rien au monde. Mouis… il n’en pèche que les demoiselles se jettent sur lui, plus que sur William maintenant. Ce qui a le don de le mettre en boule. Pour Judy, c’est étrange, mais elle n’ose pas aller à sa rencontre, comme hors d’atteinte, il semble la fuir… Jusqu’au jour où enfin, il lui adresse une once d’intérêt avec une petite phrase et un sourire léger lors d’une conférence sur un écrivain. Bizarrement, il n’a pas l’air comme tous les autres garçons, son regard, sa franchise diffère. Le temps passe, et il devient son obsession. Sa morphine. Car avec lui, plus de visions ne lui parviennent. Mais le beau blond demeure froid lorsque les choses deviennent plus profondes. Comme si une peur incontrolable prenait par à sa tyranie constante. A peine souhaite t’elle en savoir plus sur lui, que ce dernier s’échappe dans un monde qu’elle ne peut atteindre. Lorsqu’il est loin d’elle, c’est comme un énorme trou qui se creuse dans sa poitrine, elle ne peut se l’expliquer. Ce sentiment de distance qu’il met entre elle et lui, s’est intensifié encore d’avantage depuis l’arrivé d’un certain Erwann M. Caughfield, nouveau meilleur ami de Will. Pourquoi ? S’amuse t’il avec elle ? Que lui cache t’il ? Une soif de réponses l’assaille, mais la peur de le perdre est trop grande. Ainsi, elle devra le découvrir par elle-même… Car sans lui, elle le pressent, la vie ne serait plus possible à présent. Toujours est t'il, tout ce petit remue ménage dans la petite ville fait jaser. A quand les hostilités ?




William Keller
[Chase Crawford]

Spoiler:
 
    William est un jeune homme de 22 ans, au caractère surprenant. Narcissique il est vrai, mais pas trop, volage, prétentieux, charmeur, et terriblement agréable. Il fait partie de la jeunesse dorée d’Oxford et bien évidemment en a intégrée l’université. Logeant dans l’un des grands manoirs bordant le bâtiment, il demeure d’avantage connu pour ses nombreuses conquêtes et son inconstance. Son père travaille dans la finance, quand à sa mère, elle est mère au foyer. Dans son monde, on le voit comme le beau prince charmant, l’homme a marié avec sa fille et cela au plus vite, car ici la concurrence est rude. Il n’en pèche que le beau brun ne désire pour le moment qu’une chose, jouir pleinement de sa vie et ne pas trop voir dans l’avenir. Au grand damne de ses chers géniteurs. Ami d’enfance de la jolie Jude V. Webber, il en est amoureux depuis la maternelle. Mais ne lui a jamais rien dit à se propos, trop fier et peu sur de lui avec elle dans ce domaine. La charmant et jouant a des jeux dangereux avec elle. Il s’avère être toutefois l’un des beaux garçons de la prestigieuse université, le plus en vue. Toutes les filles tombent comme des mouches sous ses yeux bleus, rien n’est trop beau pour lui. Tout lui est dû. Adepte des substances illicites, il est le fournisseur personnel de la belle Judy et de ses autres requins d’amis. La vie semblait s’ouvrir devant lui, tout allait dans son sens, et l’idée d’un mariage arrangé avec Jude se chuchotait du côté des vieux parents.

    Lorsqu’un blondinet fait son apparition, Tristan Constantine. Tout s’écroule en moins de temps qu’il ne faut pour le penser. On raconte qu’il reviendrait de prison suite à des agressions et vols, qu’il vit avec son frère, un tueur ou autre chose dans le genre, et que pour couronner le tout, il ne faudrait l’approcher pour rien au monde. Mouis… il n’en pèche que les demoiselles se jettent sur lui, plus que sur William maintenant. Ce qui a le don de le mettre en boule. Devenant le nouveau jouet à la mode, il demeure pourtant froid comme un glaçon et semble doté d’une arrogance surprenante. Ce qui bien évidemment attire l’attention de ce cher Will. Il pense, réfléchis peut être à l’adopter dans son cercle d’amis. Jusqu’au moment où l’on aperçoit Judy et ce Tristan, papoter ensemble et devenir au fil des jours l’un des sujets de discussions favoris de tout le petit monde de L’université. S’en est trop, il faut trouver un moyen pour faire arrêter ses bavardages, et surtout reprendre la place de leader masculin. Seulement, comment atteindre un homme qui ne porte intérêt sur personne ? Et dont on se demande si il sait que vous existez ? C’est avec l’arrivée d’ Erwann M. Caughfield que tout va changer. Ce jeune homme va rapidement intégré le cercle rapproché du jeune Keller et va permettre d’établir une liaison avec ce blondinet prétentieux. Car il semblerait que les deux jeunes hommes se connaissent… Disons, très bien. Et que chacun se voue une haine indescriptible. A peine fut t’il arrivé que l’attitude de Constantine avait changé. Devenant encore plus distant, malgré lui Will en était sûre, envers mademoiselle Von Webber. Pourquoi ? Que cache cet avorton ? Et surtout, la jolie Judy ne va-t-elle pas finir par se lasser de cette instabilité dont il est la cause ? Tombera t’elle alors dans les bras de Will ?
    Le seul problème ici, n’est pas vraiment cette petite guerre que semble vouloir mener Keller, mais surtout avec qui il compte la commencer… car derrière cette apparence parfaite et ce charme indescriptible, il y a une grande dangerosité qui se cache chez ce cher et si raffiné Erwann qui pourrait bien lui coûter la vie…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

1. Les Civils 2/2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEELING :: SAY A JOKE. :: 
d e a t h . p l a c e
-